NON?Si! - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, septembre 7 2013

NON?Si! n°13


Phylactères présente,

NON?Si! n°13



Sous la direction de Sandro Salvino, NON?Si! revient dans un numéro bien plus épais qu'à l'accoutumé (52 pages de BD, tout de même) avec de nouvelles séries et la suite de Cyrano et Steelman.

une pirate et une fée avec le premier épisode d'Ecko et Cendre
(Yves Pauquet)

le retour en vers avec Cyrano
(scénario : Cédric Henry  / dessin : Sandro Salvino /couleur :  Ceel - Sandro Salvino)

de la fantaisie avec les débuts d'Inga
(Anso)

des invasions d'aliens avec Alors vint...
(Zaïtchick - couleur de Fabrice Noël)

des aventures sino-animalières avec Yin-Yin et Bao
(Morad Dermel)

une nouvelle aventure de Steelman
(SteF/ Lasland)


les prémisses de l'univers des Cavemen avec Erreur sur la personne
(scénario : David Bulle et Jim'Haï / dialogues : Lokorst / dessin : David Bulle / couleur : Solynk)

et les conseils d'un pro de la survie avec Seul face à la jungle
(Wiglaf)



le tout orné d'une couverture de
Michel Salvino

_______________________________

Vous pouvez commander nos publication via notre boutique en ligne ou les retrouver dans l'un de nos points de vente.

NON?Si! est une publication de l'association Phylactères

Sortie prévue le 13 septembre 2013

Prix : 7€
Une publication de 56 pages (dont 52 pages de BD)
Format réel du magazine : 17 x 24 cm.
N°ISSN : 1955-9178

mardi, août 13 2013

Ecko et Cendre : Aplats et lumières

Toujours pour NON?Si! n°13, la suite de l'élaboration de la seconde planche d'Ecko et Cendre avec la mise en place des aplats.
Tache fastidieuse mais très importante puisqu'elle pose la base de l'ambiance générale. Ici, ciel des tropiques et intérieur de prison se confondent dans une même planche, il faut alors rester juste. Je l'ai désaturé par la suite pour amélioré la luminosité globale de la planche.

Ensuite, j'ai l'habitude de poser les ombres et lumières propres en fonction des sources lumineuses... Les ombres sont effectuées sur un calque en mode produit avec une opacité à 33% avec un logiciel de traitement d'image.
Avec le même procédé je détermine la lumière sur un deuxième calque en mode éclaircir à 25% d'opacité dont voici le résultat...

mercredi, juillet 24 2013

Ecko et Cendre : Place à la suite

 Voici donc les premiers éléments de la seconde planche d'Ecko et Cendre.

Comme toujours on démarre par le storyboard que je construis en deux temps.
Le premier storyboard consiste à construire l'allure générale de la planche avec la mise en place du texte, il est fait grossièrement avec des bonhommes bâton (que je jette par la suite ou je m'en sers comme brouillon, hé!).
Le deuxième storyboard est bien plus élaboré, j'y place tous les éléments y compris les postures des personnages de manière à faciliter la réalisation de la prochaine étape, le crayonné.


Pour cette seconde planche, mon storyboard était suffisamment clair pour que j'effectue mon encrage directement sur mon crayonné. Voici pourquoi l'étape du crayonné n'est pas visible.

jeudi, juillet 18 2013

Le cauchemar de Ceel

Ceel, coloriste de talent, s'est essayée aux premières planches du prochain épisode de Cyrano. Une séance de cauchemar illustrée par Sandro Salvino.

mercredi, juillet 17 2013

Un conte en bullant

Voici donc la suite du travail de cette première planche d'Ecko et Cendre avec l'étape qui reste une des plus délicate, la mise en bulle des textes.

Bien entendu, le texte est déjà écrit avant même d'attaquer l'étape du dessin car il faut le rappeler, le texte est finalement l'élément principal d'une bande dessiné, qui n'est, ni plus, ni moins qu'un récit raconté avec des images. D'ailleurs les storyboarders et dessinateurs doivent réfléchir à l'emplacement du texte avant même de s'attaquer au reste, afin de faciliter la lecture de la page. Mais malheureusement, tous ne le font pas, et j'en suis d'ailleurs l'un d'entre eux.

Pourquoi? Tout simplement parce que je ne travail pas sur une même planche, je dessine case par case, facilitant, pour moi, ma capacité à travailler mon dessin en tout lieu, tout espace et toutes circonstances. Ainsi, il m'est impossible d'anticiper la taille des caractères de mon texte et donc de ma bulle. J'anticipe néanmoins la place suffisante pour y placer le texte mais des fois il m'arrive un mauvais tour. Florent Baudry alias Lokorst vous en parlera mieux que moi d'ailleurs, ayant déjà bullé mes planches par deux fois... Hé!

Pour résumer, je bulle tout à la fin après y avoir placé mon texte...

Les bulles, carrées, rondes, à la main? Et le texte, à l'ordinateur, script, majuscule, italique, calligraphié?
Et bien, pour le coup, il faut réfléchir d'une manière globale et c'est grâce à des avis multiples et diverses que l'on peut se rapprocher au mieux d'un texte lisible, qui n’alourdis pas le style graphique du dessin, qui ne soit ni trop classique, ni trop original et qui restitue l'esprit dans lequel s'inscrit l'histoire. Ayant déjà un trait très détaillé, "inutile d'en rajouter avec un effet de style dans la typo " m'a dit par exemple Lokorst et "il faut aller au plus lisible et au plus simple" a surenchéris Asid, et donc après mainte essais et conseils le texte a été choisi avec un style classique, à l'ordi, et le bullage sera rectangulaire, simple, à la main, pour plus d'authenticité (mais surtout moins compliqué à agencer pour moi à la main qu'à l'ordi...)

lundi, juillet 15 2013

Cavemen se teinte

Premiers aplats de couleurs sur cette planche crayonnée par David Bulle et encrée par Jim'Haïil y a de cela quelques années maintenant (je dirais au moins 4 ans).C'est vraiment le premier récit sur lequel ils ont commencé à échanger des idées sur un univers de super-héros. Ils ont fini par transformer cette petite BD de six pages en un instant clef d'une énorme épopée. J'ai eu le plaisir d'être sollicité pour en écrire les dialogues et essayer d'apporter ainsi quelques idées. Ça a été très dur. C'est amusant, souvent, de dialoguer une BD déjà réalisée, mais là, on passait d'un récit anecdotique et indépendant à un début de saga. Les informations à faire passées n'étaient pas les même. Mais je pense m'en être a peu prêt sortie.

J'espère que qu'en vous découvrirez l'intégralité de ce récit vous apprécierez le résultat.

Lokorst

vendredi, juillet 12 2013

Un nez à encrer

Sandro Salvino et Cédric Henry, après un premier épisode dans NON?Si! n°12, n'ont pas l'intention de laisser tomber Cyrano dont-ils narrent des aventures des plus épiques. Ils ont même déjà produit de quoi être présent dans les 2-3 NON?Si! à venir.

C'est donc à un épisode de dix pages que nous auront droit prochainement. En voici la première planche encrée :

mardi, juillet 9 2013

Cavemen Comics ?

Non, est-ce vrai ? Allons nous découvrir le projet de Jim'Haï et David Bulle ? Celui dont nous vous parlons depuis quelques années maintenant ? Celui qui a même un blog dédié sur notre site ?

Hé bien, oui. Comme il était prévu à l'origine, nous allons diffuser dans NON?Si! des récits courts mettant en scène des super-héros de cet univers et ce dès NON?Si! n°13 (et un deuxième épisode est déjà prêt pour le 14). Avec Steelman, ce sera donc la deuxième série régulière de la revue avec des héros en collant.

Voici une première étape de recherche sur la planche 1 de cet épisode intitulé "Erreur sur la personne".

samedi, juillet 6 2013

La couverture finalisée

Après moult essais couleur, Michel Salvino est enfin parvenu à la version ultime !

En fait, il a juste posté cette version sur le forum avec la phrase "Ce sera mon dernier mot...". On a pas voulu le contredire.

Voici donc l'illustration que notre bon et fidèle maquettiste Asid va pouvoir orner des atours habituelles :

mercredi, juillet 3 2013

Ecko et Cendre : Mise en couleur, premier appel à la chance

Voici donc la première planche, haute en couleurs.

Suite à une pénurie de coloristes, j'ai dû, comme tant d'autres, me mettre moi-même à la couleur pourEcko et Cendre. J'ai opté pour la colorisation par informatique car elle est plus facile d'accès, nécessite moins de matos à transporter et, surtout, car je ne m'étais jamais vraiment intéressé à la couleur auparavant (pas même à la peinture ; je sais, huez-moi). Cet outil offre sans aucun doute un éventail de possibilités plus important, en termes de technique comme de rendu.

En somme, c'était un véritable challenge que je m'étais lancé. C'est donc l'une de mes premières colorisations que vous avez sous les yeux, que je n'aurais su réaliser sans l'aide et les conseils de mes comparses auteurs, dessinateurs, scénaristes, coloristes, encreurs et tous ceux qui se donnent corps et âme dans la production de nos cases de BD.

Un grand merci à eux ! (Voilà, ça, c'est fait...)

Je reviendrai plus tard sur ma technique de colorisation actuelle car la réalisation de la couleur de cette planche aura été un melting-pot de procédés hasardeux dont seuls les novices ont le secret, la rigueur s'imposant d'elle-même par la suite. Un bel exemple de ce qu'on appelle souvent "la chance du débutant".

- page 2 de 13 -